Contactez-nous
7 août 2017
Surélévation d’une maison : ce qu’il faut absolument savoir
Agrandir sa maison est le rêve de beaucoup de propriétaires qui aimeraient bien disposer de quelques mètres carrés supplémentaires.
Surélévation d’une maison
Agrandir sa maison est le rêve de beaucoup de propriétaires qui aimeraient bien disposer de quelques mètres carrés supplémentaires. Malheureusement, ceci n’est pas toujours aussi évident, en particulier quand le bien est en ville où l’espace est restreint et les terrains non extensibles. La solution se trouve alors en hauteur : surélever sa maison peut en effet permettre de gagner un véritable espace de vie dans sa maison sans sacrifier son espace extérieur.

En quoi consiste la surélévation d’une maison ?

Surélever une maison consiste à augmenter sa hauteur en lui ajoutant un étage supplémentaire, que celui-ci recouvre l’ensemble de l’habitation d’origine ou seulement une partie de celle-ci. Cette opération n’est pas un menu projet et va entrainer de lourds travaux dans votre maison. À condition que la surélévation soit possible ! En effet, en surélevant une maison plain-pied, une charge importante va être ajoutée à la structure de l’habitation et il faut que celle-ci puisse la supporter. C’est pour cela qu’une étude est obligatoire pour vérifier si la structure de la maison est suffisamment solide pour accueillir la surélévation. Un bureau d’études pourra effectuer un calcul de descente de charge pour déterminer si les travaux sont possibles.

Les démarches administratives à réaliser

Quand bien même la maison est capable de supporter une surélévation, cela ne signifie pas que les travaux peuvent commencer. En effet, aux contraintes techniques s’ajoutent les obligations administratives puisque ce type de chantier doit faire l’objet d’une demande de permis de construire ou de déclaration de travaux. Il faut en effet s’assurer que la surélévation de la maison est possible en respectant le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la ville ou du quartier du domicile. Deux études sont à conduire avant de pouvoir déposer un dossier : l’étude des fondations et l’étude des murs porteurs afin de tester la qualité des matériaux des fondations et des murs. Attention, dans certaines villes, un permis de démolir peut être demandé par l’administration.

Les règles à respecter

Avant de procéder à la surélévation de la toiture d’une maison de plain-pied, la consultation du PLU communal est un passage obligatoire. Celui-ci régit en effet la hauteur maximale des bâtiments, le vis-à-vis, l’aspect des façades et des toitures, y compris l’alignement des façades pour un ensemble harmonieux. Quelques spécificités peuvent aussi apparaître selon les caractéristiques inhérentes au bien à surélever. Avoir recours à un architecte est ainsi obligatoire pour la rehausse d’une maison d’une surface totale supérieure à 170 m². Par ailleurs, si l’habitation se situe près d’un bâtiment historique, faire appel à un architecte des Bâtiments de France est incontournable puisqu’il est le seul habilité à donner son avis. L’agrandissement d’une maison est un projet nécessitant une véritable réflexion en amont. Si la place manque, le rehaussement de la maison peut être envisagé sous certaines conditions relatives à la structure de la maison et à la réglementation en vigueur dans la commune.